L’analyse conjointe des vestiges et des observations de terrain permet de replacer les objets dans leur contexte de production : artisanat local, industrie organisée au sein d’un espace culturel et commercial, permettent de donner une dimension historique aux informations recueillies.

 

Sur le terrain


La répartition spatiale du matériel textile livre souvent des informations de première importance. Il n’est pas rare que des groupes de pesons révèlent l’emplacement de métiers à tisser disparus. Les associations de vestiges sont également instructives, même si le lien fonctionnel n’est pas toujours immédiat.

 

 

 

Données contextuelles


L’artisanat textile lié aux périodes anciennes s’inscrit dans une approche pluri-disciplinaire. Diversifier les sources d’informations pour comprendre les modes opératoires et les contextes de production est indispensable : données paléoenvironnementales, ethno-historiques et expérimentales constituent, entre autres, des aides précieuses.